La ratatarte du samedi soir

Je dois tout de suite mettre les points sur les "i".

Je n'ai pas inventé cette recette. Mais j'aurais pu.

Elle sort du très peu appétissant livre "recettes inavouables" volume 2. Décevant. N'investissez pas.

La plupart des recettes transforment des ingrédients cheap et improbables. Diététiquement misérables. C'est régressif-compliqué. Bref, ce n'est rien.

A sauver quand même, dans l'ensemble des recettes proposées, cette Ratatarte ou Tarte à la Ratatouille.

Une recette SOS et bonne conscience. Ici, vous savez, on aime bien.

Ingrédients :

  • une pâte feuilletée
  • 3 oeufs battus
  • une petite boîte de ratatouille cuisinée (tant qu'à faire, investir dans une marque qui se respecte)
  • un peu de gruyère râpé.

Comment on fait :

  • on préchauffe son four sur 180° - on fonce un plat à tarte avec la pâte feuilletée et on fait cuire à blanc pendant 10 minutes.
  • on bat les trois oeuf et on mélange avec la boîte de ratatouille
  • on verse sur la pâte précuite en se débrouillant comme on peut avec les bords qui retombent vers le milieu (je ne suis vraiment pas douée pour faire cuire les fonds de tarte à blanc)
  • on persème d'un peu de gruyère râpé
  • on enfourne environ 20 minutes.

Résultat au dessus de mes espérances. Et encore une bonne manière de planquer des légumes. On retiendra donc cette recette plutôt non-conventionnelle mais bien pratique.

 


Apéro maison qui en jette...pour faire l'impasse sur l'entrée

Pour pouvoir faire l'impasse sur l'entrée (sincèrement, c'est ardos les entrées...jamais d'inspiration...en général casse-gueule à réaliser...mieux vaut savoir s'en passer et mettre toute son énergie au service du plat principal et du dessert), il faut bourrer vos invités à l'apéritif.

Certes, il y a l'incontournable Picard...et toutes ces petites choses à décongeler (à condition d'y avoir pensé 3 heures à l'avance...) ou à réchauffer.

Mais pour se donner bonne conscience, il y a également ça :

Palmier saumon
15 minutes pour la réalisation. Autant pour la cuisson. Pas tellement plus pour la dégustation.

Ingrédients : 

150g de chutes de saumon fumé

de l'aneth surgelé

100gr de fromage blanc

Poivre

deux belles pincées de curry

1 rouleau de pâte feuilletée

 

Tout mettre dans un robot (sauf la pâte evidemment) et hâcher/mélanger grossièrement une dizaine de secondes. 

Dérouler la pâte et y étaler la mixture.

Enroulez la pâte vers le centre en partant des deux côtés (pour faire un palmier !!) et tailler dans le double-rouleau ainsi formé, des tranches que l'on mettra sur un plateau à pâtisserie recouvert de papier sulfurisé et que l'on aplatira légèrement.

Passer 15 minutes au four thermostat 180°.

Palmier saumon 2


Pièce montée express

Ici, on a pas le temps de faire les choses autrement qu'en trichant un peu.

Alors bien qu'aillant lu et relu la page du blog d'L consacrée à sa célèbre pièce montée confectionnée de A à Z par ses soins, mais ne dérogeant pas à ma réputation de court-circuiteuse pour autant, je me suis lancée à mon tour, dans une version revue et corrigée de la célèbre pyramide de macarons pour accéder au souhait d'une petite première communiante de 9 ans, esthète et pas moins gourmande.

Le plus difficile fut probablement de dégoter la base en polystyrène : rupture de stock chez Mora pour les cônes. J'ai du me rabattre sur une pyramide...

De retour à la maison, je décidai de recouvrir la chose de papier aluminium après avoir convaincu le frère de la communiante que non, il ne pouvait pas s'en servir pour faire un chapeau.

Au café du coin, ma copine Géraldine, à qui je relate mes futurs exploits en reluquant la pyramide de chez Dalloyau qui me nargue juste en face, me suggère de recouvrir la bête de papier de soie...qu'elle m'offre généreusement dans sa très jolie boutique que tout le monde adore et que vous retrouverez ici.

Ensuite, direction Picard, pour dévaliser le rayon macarons avant que tout le quartier ne se jette dessus (une centaine de communions dans le quartier le même jour...y'avait des risques).

Ensuite, direction Super U, qui, je le sais, a une jolie petite tête de gondole spéciale produits US où je suis presque sûre de trouver des Marshmallows (et pas des Chamallows...) bien tendres et colorés.

Sur mon chemin, je croise des oursons guimauve-chocolat : je les prends, ils avaient l'air seuls.

Je rafle un stock de piques en bois.

Puis, plus rien...jusqu'au matin du jour J : réveil à 7heures, j'attaque le montage sur macarons encore surgelés...là, c'était le gros pari...allais-je regretter de ne pas les avoir sortis la veille au soir ? Finalement non, ils se sont avérés beaucoup plus faciles à embrocher. 

Petit plus : le ventre vide à cette heure là, aucun risque de boulloter les marshmallows au lieu de les piquer sur la pyramide...beurk...

Voici le résultat en images, avant, pendant, après...

Maxi effet pour un minimum de boulot : toute la philosophie de ce ce blog quand on y pense...

Piece montée


Mon gaufrier sait tout faire : gaufres de pommes de terre

S'il vous arrive de temps en temps de fréquenter ces pages, vous savez que j'adore les appareils electro-ménagers. Mais ce que j'adore plus encore, c'est de repousser leurs limites et faire reconnaître toute leur versatilité.

Après avoir fait cuire des lentilles dans mon Rice-Cooker, fait des croque-monsieur avec mon fer à repasser, je m'attaque aujourd'hui au gaufrier.

Au menu ce soir, GAUFRES DE POMME DE TERRE !

IMG_1462

Un repas servi en 1/2 heure chrono, idéal avec une bonne salade verte et un oeuf mollet à faire fondre au dessus.

Pour cela, rien de plus simple (pour 4 personnes) :

- râper 4 belles pommes de terre (type charlotte) : 10 secondes dans le robot

- battre 2 oeufs et 1 jaune avec une briquette de crême fluide, un tour de moulin à muscade, un tour de moulin à poivre et une grosse pincée de sel

- mélanger les pommes de terre et cette préparation

- faire chauffer le gaufrier au max, et verser la préparation comme vous le feriez pour une gaufre normale

Le résultat est un peu mou, mais c'est normal. On sert avec une salade et on protéine avec un oeuf mollet, délicieux à faire couler sur la gauffre (bon, pour dire vrai, les miens étaient trop cuits...ça coulait pas des masses...)

Original. Ca amuse les enfants. La prochaine fois, je tente avec des courgettes et des carottes....


La tourte Gifoutout du dimanche soir

Si vous êtes comme moi, vous n'aimez pas jeter la nourriture.

Question d'éducation sans doute...

Perso, même si je sais que la plupart de temps, ils finiront quand même à la poubelle, je ne peux pas m'empêcher de stocker des restes dans des tupperware.

Et parfois, ça paye ! 

Car tous ces restes, une fois passés au mixer ou dans mon magic-thermomix avec 3 oeufs et 4 cuillérées de crême fraîche, 50g de parmesan, un peu de noix de muscade, du sel et du poivre, une pâte brisée au dessous, et une pâte brisée au dessus, une trentaine de minutes au four et le résultat est souvent aussi formidablement délicieux que totalement impossible à reproduire à l'identique...

...un plat unique et unique, dont le charme le plus grand est surtout sa rareté !

IMG_1204



Axoa ! - A vos souhaits...

L'Axoa (qui se prononce "Atchoa", c'est basque) est un bon petit plat touillé-mijoté comme je les aime, car ce genre de petits plat pardonnent toujours bien les quelques inexactitudes qui accompagnent souvent la façon dont je cuisine...

  • soit parce que je fais 10 trucs à la fois,
  • soit parce que je ne lis jamais les recettes jusqu'au bout avant de les commencer,
  • soit parce qu'il me manque toujours un ou deux ingrédients que je remplace allègrement par des choses plus ou moins approchantes.

3855_1

La version d'Axoa que je vous propose ici, est, comme souvent sur ce blog, une version amménagée, parce qu'on a pas que ça à faire d'éplucher des poivrons et de tailler des escalopes de veau en cubes d'un demi-centimètre....

Alors, ma version a pour ingrédients facilitateurs (pour 6 personnes)

  • 6 hâchés de veau surgelés (à décongeler en quelques minutes en micro-ondes)
  • des poivrons surgelés de chez Picard (environ 600g)
  • 2 cc de piment d'espelette
  • 1 gros oignon ou 2 petits (environ 200gr)
  • 10 cl de vin blanc
  • une petite boîte de fond de veau
  • sel
  • de l'ail
  • 2 cs d'huile d'olive

Faire revenir les oignons émincés dans l'huile d'olive, y ajouter de l'ail (en poudre, ça va bien aussi) et les poivrons encore surgelés et faire revenir à feu moyen pendant 15 minutes.

Ajouter la viande hâchée que vous aurez préalablement bidouillé à la fourchette pour l'émietter.

Y ajouter le piment, le sel, le vin, le fond de veau, et continuer à faire mijoter entre 20 et 30 mn.

Pendant ce temps, faire cuire du riz (brun de préférence), qui va adoucir le plat pour les enfants.

Sinon vous pouvez toujours servir avec une salade.

Voilà pour un petit plat qui ne demande pas la tonne de courses, qui se fait d'une main, pendant que l'autre prépare le dessert ou vide le lave-vaisselle et met la table.

Que les puristes me pardonnent. Je promets qu'un jour je prendrai la peine de faire la vraie re

Voîla, c'est aussi simple que ça. C'est délicieux, original et ça sent les vacances.


Courgettes soufflées

Pas toujours évident de se renouveler dans l'art d'accomoder les légumes et les sources de protéines sans tomber dans la névrose diététique...et pourtant, tenter de ne consommer que des associations d'aliments à index glycémique inférieur à 50, c'est souvent synonyme de ligne retrouvée ou gardée, en tous cas pour ceux qui sont les meilleurs amis du sucre sans que ce dernier ne le leur rende, puisqu'il provoque chez eux des pics d'insuline déclencheurs de stockage malveillant et de fringale à suivre...Le sevrage de produits riches en sucre ou à index glycémique élevé (comme les féculents) a un effet bénéfique sur les personnes qui sur-réagissent à l'absorption de sucres (rapides ou lents) en mettant le pancréas au repos pendant quelque temps. C'est plutôt facile, et surtout, c'est absolument sans faim, puisque les fringales disparaissent au bout de quelques jours à peine.

Voici donc pour commencer, une variante sur la courgette. Recette italienne.

Courgettes_souffles_mai_2008_2

Ingrédients :

  • 4 belles courgettes
  • 30 gr de parmesan râpé
  • un blanc d'oeuf monté en neige
  • noix de muscade
  • sel et poivre

Faire blanchir les courgettes 5 minutes dans de l'eau bouillante salée. Les couper en deux dans le sens de la longeur, et prelever la pulpe. Mixer cette dernière en purée, avec le parmesan, la noix de muscade, le sel et le poivre. Ajouter l'oeuf monté en neige.

Déposer les courgettes dans un plat à gratin huilé à l'huile d'olive. Les remplir de la farce à la courgette et enfourner une quarantaine de minutes à 180° pour que cette dernière gonfle et dore joliment.

Servir avec du jambon italien ou des knachis poêlés par exemple.

Oui, je sais, au final ça fait des courgettes farcies à la courgette. Tout ça pour ça allez vous me dire...et bien au final, c'est plutôt joli. C'est diététique et surtout, ça change des déprimantes courgettes vapeur.

Cette recette est issue d'un livre que je possède depuis plus de 10 ans sans avoir jamais tenté une seule de ses recettes...et pourtant, je sens qu'il va me rendre des services celui là dans le jours qui viennent...


Pana-thermomixée !

Lien: Take a ticket !: Panaco-test.

On arrête pas une équipe qui gagne.

Après le franc succès de ma première panacotta, et le vaillant relais pris par Francois, je me lance dans sa version totale-feignasse, avec mon Thermomix.

Ca donne :

  • les exacts mêmes ingrédients que pour la recette d'origine
  • le 'tour-de-main' suivant (enfin, c'est un grand mot...on parle plutôt du tour de bouton du thermomix...).

Donc....mettre la crème et le lait (bcp de crème, peu de lait, je rappelle) dans le bol du Thermomix, avec la gousse d'ail de vanille dont on aura au préalable recuilli les précieux grains, et 75g de sucre en poudre. Mettre sur 100° pendant 6 minutes vitesse 1.

Ajouter les feuilles de gélatine (on trempe quand même dans l'eau froide...le thermomix fait tout mais faut pas exagérer non plus) et on mixe 2mn vitesse 3.

A y'est !

Les petites fraises, les petits pots....il n'y a plus qu'à laisser refroidir !!


Mon rice cooker sait tout faire !

Rice_cooker_1

Le rice-cooker est un ustensil totalement indispensable.

D'abord, parce que cela fait un riz merveilleux, a-bso-lu-ment sans surveillance...ce qui n'est pas rien...mais aussi, parce que c'est un outil merveilleusement versatile et dans lequel on peut faire tout un tas de très bonnes choses..tout aussi a-bso-lu-ment sans surveillance.

Exemple, ma recette de 'Parfaites lentilles à la tomate et aux lardons'.

Il vous faut :

  • un rice-cooker
  • 2 tasses de lentilles
  • 4 tasses d'eau
  • 2 cubes de bouillon
  • 1 paquet de lardons fumés
  • 2 carottes coupées en rondelles
  • 1 branche de céléri émincée
  • 1 boîte de sauce tomate (napolitaine ou autre, ou tout simplement de la pulpe...tout fonctionne !)
  • éventuellement une gousse d'ail (si vous voulez vraiment vous donner l'impression d'avoir fait la cuisine !)

Le tour de main est extrêmement compliqué ! Tout mettre dans le rice-cooker. Mélanger un peu avec une grande cuiller en bois. Poser le couvercle. Appuyer sur le bouton pour mettre tout ça en position cuisson. Aller faire autre chose. Quand ce sera cuit, votre rice-cooker se mettra automatiquement en position 'garde au chaud', et il n'y aura plus qu'à passer à table.

En plus, énorme accomplishment diététique : du fer, du fer, du fer...et depuis qu'on nous rabâche les oreilles avec les légumineuses....


La méga-triche de Noël !

Ca y est, on ne peut plus reculer. Nous sommes le 24 décembre.

Et le dîner du réveillon, c'est ce soir !

Si vous n'avez pas la chance inespérée d'aller vous glisser les pieds sous la table d'un cordon bleu de votre connaissance...et si vous n'avez pas passé la semaine à prévoir, acheter et cuisiner...

...vous êtes...comment dire ?....

Il vous reste néanmoins deux solutions :

  • la première : convaincre toute la famille de faire la grande veillée de Noël avec ce bon curé de la paroisse. Il parait qu'il y aura du café dans des thermos...
  • la seconde : courir chez Picard, qui nous a concocté, comme chaque année, tout un tas de choses aussi bonnes que belles à regarder et qui font un effet du tonnerre (à condition biensûr d'avoir fait disparaître tous les emballages avant l'arrivée des invités, ni vu, ni connu !)

Pour vous convaincre, voici une sélection de ce que vous pourriez retrouver dans votre assiette ce soir :

Apéritif et mise en bouche tout d'abord :

Pain_surprise_polaire

Mise_en_boucheAvec ce pain surprise au pain polaire et ces petites mise en bouche à la crevette, servies dans des mini-coquilles.

Crumble_de_foie_gras_epinards_2Tartelette_fine_st_jacques_et_morillesEn entrée : soit de ce crumble de foie gras et sa tombée d'épinards ! ou d'une petite tartelette aux pétoncles et morilles....(ou un mix des deux s'il ne restait plus assez de boîtes d'une seule sorte....vous trouverez toujours bien quelqu'un chez vous qui n'aime pas les produits de la mer....)

Fricassee_dinde_figes_et_marronsVous pourrez faire suivre par une belle fricassée de dinde aux figues et aux marrons !

Mini_fondantsCoupes_patissires...et terminer par ces ravissantes petites verrines pâtissières et de tous mignons mini-fondants au chocolat (à passer au four à la dernière minute).

Chalet_dessert_enfantspour les enfants, vous trouverez même ce joli petit chalet à dévorer !

Ne reste qu'à sortir votre plus belle vaisselle et concentrer votre savoir-faire et votre créativité sur la déco de table !

Pour les ronchons de la publicité...non je ne travaille pas pour la maison Picard. Pour être honnête, avec la fortune que je leur laisse régulièrement, ils pourraient  même me faire des petites ristournes pour les fêtes mais il n'en est rien. C'est donc totalement désintéressée que je vous livre cette petite note de dernière minute et que je vous renvois au thème de ce blog...de manière à rendre la démarche parfaitement cohérente !

P.S.: Quand vous aurez jeté toutes les boîtes pour faire disparaître les pièces à conviction, vous allez vous rendre compte avec horreur que vous avez aussi bazardé les temps de cuisson et de décongélation...donc ultime conseil de pro : une paire de sciseaux et hop on découpe les petits bouts de carton où tout il est bien expliqué et un planque dans le tiroir....