La ratatarte du samedi soir

Je dois tout de suite mettre les points sur les "i".

Je n'ai pas inventé cette recette. Mais j'aurais pu.

Elle sort du très peu appétissant livre "recettes inavouables" volume 2. Décevant. N'investissez pas.

La plupart des recettes transforment des ingrédients cheap et improbables. Diététiquement misérables. C'est régressif-compliqué. Bref, ce n'est rien.

A sauver quand même, dans l'ensemble des recettes proposées, cette Ratatarte ou Tarte à la Ratatouille.

Une recette SOS et bonne conscience. Ici, vous savez, on aime bien.

Ingrédients :

  • une pâte feuilletée
  • 3 oeufs battus
  • une petite boîte de ratatouille cuisinée (tant qu'à faire, investir dans une marque qui se respecte)
  • un peu de gruyère râpé.

Comment on fait :

  • on préchauffe son four sur 180° - on fonce un plat à tarte avec la pâte feuilletée et on fait cuire à blanc pendant 10 minutes.
  • on bat les trois oeuf et on mélange avec la boîte de ratatouille
  • on verse sur la pâte précuite en se débrouillant comme on peut avec les bords qui retombent vers le milieu (je ne suis vraiment pas douée pour faire cuire les fonds de tarte à blanc)
  • on persème d'un peu de gruyère râpé
  • on enfourne environ 20 minutes.

Résultat au dessus de mes espérances. Et encore une bonne manière de planquer des légumes. On retiendra donc cette recette plutôt non-conventionnelle mais bien pratique.

 


Mon rice cooker sait faire...la soupère soupe au chou !

Après ces quelques jours de pause et de réflexion, et grâce à vos avis pertinents et aimables commentaires, je me décide donc :

  • à laisser vivre l'incroyable mic-mac de ce blog protéiforme (autrement dit : "je poste ce que je veux, quand je veux !)
  • à me recentrer sur ce que je sais bien faire (oui, mais quoi au juste ?)
  • à accepter que la blogosphère a changé et que c'est comme ça et qu'on ne peut rien y faire, et que tant pis,
  • à faire croire à tout le monde que je réussi ma recette de guimauve à l'agar-agar à tous les coups (Pinocchio, si tu m'écoutes, appelle tonton tout de suite !)
  • à tenter l'impossible dans mon rice-cooker !

Merci donc à Maud (dont j'attends toujours le blog !!!), Débo, Manue, Sandrine, Laurence, et Lovepash pour leurs précieux conseil de non-positionnement.

N'écoutant que mon envie d'aventure, j'ai donc tenté de vous faire une soupe au chou au rice cooker.

Et bien, vous allez me croire ou pas, ça marche et c'était drôlement bon. J'attends vos tests pour valider la recette.

Il vous faudra :

- un rice cooker en état de marche

- environ 350 gr de chair à saucisse

- un quart de chou vert émincé

- 2 courgettes émincées

- 1 oignon émincé

- de l'ail (surgelé de chez Picard, ça marche - commentaire spéciale dédicace pour Maud)

- une demi cc d'origan

- une demi cc de thym

- une pincée de piment d'espelette

- 700ml d'eau

- 1 cube de bouille de volaille

- 1/2 bouillon Kub'Or

- 1 CS d'huile d'olive

Et après avoir trouvé tout ça, qu'est-ce qu'on fait ?

On branche son rice cooker et on l'allume. On attend 2 minutes qu'il chauffe, avec 1CS d'huile d'olive dedans. 

Etape 1 : on fait revenir quelques minutes l'oignon émincé et l'ail pour l'attendrir avant de mettre à brunir dedans la chair à saucisse. Important : séparer les paquets avec la spatule (en bois la spatule, faut pas rayer !!).

Etape 2 : on ajoute les légumes, donc, si vous suivez, le chou et la courgette et on fait revenir pendant 3 à 5 minutes, selon la violence de votre appareil.

Etape 3 : on ajoute l'eau, les cubes, les herbes, on ferme le couvercle et on redémarre un cycle.

Quand c'est fini : soit on passe à table, soit on laisse le gentil Rice Cooker faire son job de maintient au chaud.

Si vous trouvez que la soupe est trop liquide, vous pouvez retirer le couvercle pendant la cuisson, mais, là, un conseil, faut avoir une hotte performante...

Crash-test-dégustation de la LoveFamily : 10/10 - mention à refaire !


Mon gaufrier sait tout faire : gaufres de pommes de terre

S'il vous arrive de temps en temps de fréquenter ces pages, vous savez que j'adore les appareils electro-ménagers. Mais ce que j'adore plus encore, c'est de repousser leurs limites et faire reconnaître toute leur versatilité.

Après avoir fait cuire des lentilles dans mon Rice-Cooker, fait des croque-monsieur avec mon fer à repasser, je m'attaque aujourd'hui au gaufrier.

Au menu ce soir, GAUFRES DE POMME DE TERRE !

IMG_1462

Un repas servi en 1/2 heure chrono, idéal avec une bonne salade verte et un oeuf mollet à faire fondre au dessus.

Pour cela, rien de plus simple (pour 4 personnes) :

- râper 4 belles pommes de terre (type charlotte) : 10 secondes dans le robot

- battre 2 oeufs et 1 jaune avec une briquette de crême fluide, un tour de moulin à muscade, un tour de moulin à poivre et une grosse pincée de sel

- mélanger les pommes de terre et cette préparation

- faire chauffer le gaufrier au max, et verser la préparation comme vous le feriez pour une gaufre normale

Le résultat est un peu mou, mais c'est normal. On sert avec une salade et on protéine avec un oeuf mollet, délicieux à faire couler sur la gauffre (bon, pour dire vrai, les miens étaient trop cuits...ça coulait pas des masses...)

Original. Ca amuse les enfants. La prochaine fois, je tente avec des courgettes et des carottes....


Galette des rois régime (ou presque !) - reblog

Beaucoup de grandes inventions sont nées d'erreurs ou d'accidents.

En ce qui me concerne, c'est avec fierté que je vous annonce la création de la galette des rois à la frangipane de régime.

 

Oui madame !

 

Car, à votre avis, que ce passe-t-il quand on omet tout simplement d'ajouter le beurre à sa recette de frangipane ? Je vous le demande ?

 

Rien ! ... enfin rien de bien terrible...y'a déjà tellement de gras dans la poudre d'amande...

 

C'est donc un peu paniquée, que la semaine passée, alors que je recevais des amis à la maison, je réalisai un peu tard (c'est à dire après la phase délicate de soudure des bords de pâte feuilletée !!!) que les 200 gr (quand même !) de beurre prévus dans la recette étaient restés gentiments planqués sur le plan de travail, sous un torchon....

 

Trop tard pour sortir du four, désouder, remélanger, resouder, ré-enfourner...

 

Y'avait plus qu'à tenter le coup....

 

Et bien au finish, c'était plutôt moins écoeurant que d'habitude...

 

A refaire donc...si ça vous tente, je poste la recette....

 

IMG_1196



 


Lazy-Lasagna

Photo2 

Dans la Lovefamily, nous avons, tel Garfield, un petit faible pour les lasagnes. Et pour nous donner bonne conscience, nous y mettons toute sorte de choses, dont souvent des légumes d'ailleurs...et nous allégeons les recettes en évitant la béchamel trop lourde et trop grasse.

Point de légumes ici, mais une recette méga-express de Lazy-Lasagne pour soirées desespérées (aka : quand le temps et les ingrédients viennent à manquer en même temps !)

Pour réaliser des Lazy-Lasagnes, il vous faut :

2 cups de pâtes (à faire cuire quand même, faut pas exagérer...)

3 cups de sauce napolitaine (ou aute sauce tomate que vous avez sous la main)

2 cups de viande de boeuf hachée (genre Picard - l'absolue rescue weapon à toujours avoir dans le congélo !)

1 cup de ricotta ou fromage blanc (ou rien du tout, perso, j'ai oublié cet ingrédient quand j'ai fait la recette et c'était très bon quand même !)

1 boule de mozza

1 cup de fromage râpé

3 cc de poudre d'ail

1 cs de basilic

sel, poivre.

Préchauffez le four à 180°

Faites cuire les pâtes.

Faîtes revenir la viande et assaisonnez.

Mélangez tous les autres ingrédients dans un grand saladier SAUF la mozza !

Ajoutez la viande et les pâtes et touillez le tout joyeusement (un enfant de 10 ans peut tout à fait le faire).

Versez le tout dans un plat à gratin et recouvrez de mozza emiettée.

Passez au four une petite demi-heure.

It's done !

C'est pas super présentable mais ça nourrit sa troupe.


ENCHILASAGNA

200265129001

Ni tout à fait lasagnes, ni tout à fait enchiladas...voici une recette tout à fait anti-conformiste (mais à bas l'ennui !) d'ENCHI-LASAGNA !

...où le principe consiste à troquer les feuilles de pâtes à lasagne par des tortillas de blé, et d'ajouter des haricots rouges, sans lesquels se serait quand même beaucoup moins le Mexique.

Les ingrédients :

  • un bocal de sauce tomate mexicaine mild (ou hot si vous voulez, mais avec des enfants, préférez mild). Vous pouvez aussi remplacer cette sauce par de la sauce aigre-douce pour un goût sucré salé tout à fait exotique, plus Bayou que Tequila mais, c'est bon aussi.
  • un bocal de sauce tomate, genre napolitaines, ou bien tout simplement des tomates pelées en boîte et leur coulis...
  • 500gr de viande de boeuf hâché à faire revenir à la poële avec une CS de cumin en poudre et une CS de poudre d'ail
  • 8 tortillas de blé
  • une grosse boîte de haricots rouges (on n'oublie pas de rincer sous l'eau et d'égoutter)
  • du gruyère râpé

La recette :

  • on préchauffe le four à 200°
  • on ajoute la sauce mexicaine à la viande
  • pendant ce temps, on travaille sur ses couches. Ca donne à peu près ça :
  1. de la sauce tomate sur le fond du plat
  2. une couche de tortillas
  3. une couche de viande à la sauce tomate + haricots rouges + un peu de gruyere
  4. une couche de tortillas
  5. une couche de viande à la sauce tomate + haricots rouges + un peu de gruyere
  6. une couche de tortillas
  7. on termine par de la sauce tomate et du gruyère avant d'enfourner 30 minutes.

Laisser reposer 10 minutes avant de servir.

Appelez tout le monde à table. Servez.


Ferran Adria pour les Nuls

Qui ne connait pas le célèbre, le très médiatique Ferran Adria. Le chef qui fascine par sa créativité et son anti-conformisme. En mêlant chimie et cuisine, il réinvente textures, saveurs, explore de nouveaux modes de cuisson, comme par example, la cuisson par le froid...assez contre-intuitif mais efficace semble-t-il.

Mais Ferran Adria, c'est une soixantaine de petites-mains en cuisine. Plus qu'il n'en peut contenir dans la mienne en tous cas ! Oubliez donc tout de suite l'idée d'acheter un de ses bouquins pour vous lancer chez vous. C'est comme avec Veyrat en pire (rien que la liste des ingrédients réclame que vous utilisiez une encyclopédie d'herboriste).

Donc...j'ai décidé de me lancer dans une version très revisitée de la cuisine de Ferran Adria....mais pour les nuls...comme moi.

Il réinvente des modes de cuisson en utilisant l'azote liquide, mais vous n'en avez pas chez vous ? Qu'à cela ne tienne !

Réinventer des modes de cuisson, tout le monde peut le faire !

Je vous propose donc de recycler votre fer à repasser...

pour cuire votre croque-monsieur ! (recette spéciale célibataire !)

Pour le croque-monsieur en lui-même, recette inchangée :

  • du pain de mie (2 tranches)
  • du beurre sur le pain de mie
  • à l'intérieur, du jambon, du fromage, éventuellement des tomates et un peu de moutarde
  • le tout bien enveloppé dans du papier d'aluminium

Pour la cuisson, c'est programme 'lin', de préférence sans vapeur ! 3 minutes de chaque côté !

Iron2

Le procédé fonctionne également idéalement pour les panini !


Oh So Chocking Christmas Pudding

Pudding_2 Je poursuis ma série sur le légendaire Christmas Pudding, qui, comme vous l'avez maitenant tous compris, me fascine au moins autant qu'il me terrifie !

Pour ceux qui auraient manqué les précédents épisodes...

- pour le matériel, c'est par ici

- pour la culture, c'est par là.

Aujourd'hui, c'est de recette qu'il s'agit. Enfin !

Mais pas de n'importe quelle recette puisque je vous propose aujourd'hui d'aller jusqu'au bout du caractère anti-conventionnel de ce gâteau, en essayant une recette tout à fait originale : LE PUDDING AU RICE-COOKER !

Une version américanisée du très traditionnel English Christmas Pudding (je vous rappelle que son autre petit nom, c'est quand même : "spotted dick !" soit dit en passant).

Parfait pour les allergiques because, pas d'oeufs.

Presque parfait pour les ceux-qui-sont-au-régime, because, pas de beurre.

(Je vois déjà les puristes avec le sourcil en accent circonflexe...mais c'est justement le titre de cette rubrique : RECETTES NON-CONFORMISTES)

C'est surtout une super recette de rattrapage pour celles ou ceux qui auraient laissé passer la date du premier week-end de l'avent pour cuire leur merveille et qui comptent s'y mettre à la dernière minute.

Alors, allons-y, rentrons dans le vif !

Il vous faut :

- un rice cooker de base (si vous n'en avez pas déjà un, il est pas trop tard pour demander au Père Noel, c'est un must !)

- 1/2 cup d'eau (je rappelle, une cup c'est 250 ml)

- 1/2 cup de mélasse (ne criez pas, on peut remplacer par du miel, mais je vous assure qu'on peut en trouver en France dans les magasins bio)

- 2 cc de levure

- 1/4 cc de sel

- 1/4 cc de gingembre en poudre

- 1/4 cc de cannelle en poudre

- 1 1/2 cup de farine

- 2 cup de cranberries (immanquable cette année, c'est le nouvel ingrédient à la mode !)

- 1/2 cup de noix concassées

(je sais,...pas de raisins....mais vous êtes libres d'en rajouter...)

Faites chauffer le rice cooker avec de l'eau, au 2/3 plein en fermant le couvercle. Mettre en marche.

Pendant ce temps, beurrer généreusement un moule à pudding (voir la note à ce sujet) ou, au pire, un plat en pyrex, après avoir quand même vérifié qu'il allait rentrer dans votre rice cooker...Encore mieux, une sorte de tupperware qui supporte les hautes températures, because il a un couvercle...et vous allez voir que c'est utile dans 3 lignes.

Dans votre mixer, mélanger tous les ingrédients dans l'ordre. Mettre le tout dans le moule.Couvrir le moule avec un couvercle ou n'importe quoi qui rend le truc à peu près hermétique.

Placer le moule dans le rice cooker (idéalement, mettre quelquechose au fond, genre 'wire-rack' pour surélever légèrement).

Fermer le couvercle du rice-cooker, et mettre à bouillir pendant 1 heure.Rice_cooker

Si c'est cuit, ça doit être ferme mais pas trop sec. Le test du couteau qui ressort sec et propre s'applique ici aussi.

Voilà, y'a plus qu'à démouler. Hérésie pour hérésie, ça se sert tiède avec un bon custard (crème anglaise bien épaisse).