Mes machines savent tout faire...et moi je ne sais rien faire sans mes machines

Mon placard de cuisine, c'est un peu ça :Mld105099_1109_lowcabinet1b_xl

Et encore...on est loin du compte. Je possède à peu près toutes les formes de machines qui peuvent servir dans une cuisine pour tout faire out'seule !

Car oui, je veux bien cuisiner, mais j'ai besoin de jouets

Tant est si bien que c'est devenu une blague pour nos amis qui s'inquiètent régulièrement de mes dernières acquisitions farfelues.

Ces derniers nous ont même mis au défi d'un repas 100% machines dont le menu aura du mettre chaque instrument à contribution.

C'est donc sur la thématique des machines que débutera l'année 2013 sur ce blog....et tout ce qu'on peut faire avec, même le plus inattendu. Car oui mesdames, on peut faire autre chose que du riz dans un rice cooker, et du pain dans une machine à pain....

Affaire à suivre !

Vous trouverez dores et déjà quelques rubriques :


La foodomanie qui vous aura le plus agacé(e) en 2012

Moi, ce sont les cupcakes.

Cupcakes

Peux plus les voir. Encore moins les manger.

M'arrive quand même de tolérer les muffins. Et encore.

J'ai les pires craintes pour les burgers en 2013. Moi qui aime tant ça. Mais franchement, là, à toutes les sauces dans tous les restos...ça devient légèrement envahissant. Mais ne gageons pas de l'année prochaine. Concentrons-nous sur la question.

 

Et vous, l'overdose foodistique de 2012, c'est quoi ?

 


Nostalgie : Les pionniers des blogs culinaires sont-ils toujours là ? Opération recensement.

6a00d8341c676f53ef00e54f58ed588834-640wi

2005.

Date du début de la tendance de fond dont l'activité ne cesserait alors de s'amplifier pour le meilleur....mais aussi, il faut bien l'avouer, pour le pire.

Scally alias Madame-qui-l'a-fait fut certainement une des pionnières, si ce n'est LA pionnière du genre en France, encouragée par le succès outre-atlantique de Chocolate & Zuchini, désormais chroniqueuse dans un grand magazine féminin français. A ce propos, j'ai toujours apprécié la simplicité avec laquelle Pascale Weeks avait conservé son URL des premiers jours. Souvenir précieux ou nostalgique de son amateurisme découvreur du tout début ?

Puis ce furent Mercotte (qu'on ne présente plus et qui désormais passe à la télé, et passe très bien de surcroit), Dorian, Débo qui de sa passion fit aussi un métier (qui ne connait pas la parisienne Librairie Gourmande ?), Emanuele et ses gamelles, les Requia et autres Ester, la reine du Hamburger avant que ce soit la mode, L et sa Table, Omelette qui ne fait pas que ça. Papilles et ses Pupilles et biensûr aussi Cléa. Tarzile du Québec, Le Confit qui est pas gras, la si gracieuse Sooishi..bref toutes ces stars, ou pas, qui alors laissaient des commentaires sur ce modeste blog.

On était pas si nombreux et on rigolait bien. On se parlait plus aussi.  Les photos étaient pas toutes terribles, certes et on ne savait pas encore très bien ce qu'était l'optimisaton du Search Engine. Le design des blogs n'était pas aussi aboutis. Mais il y avait de l'esprit, une patte, une forme de ligne éditoriale qui conférait à  chaque blog une identité bien marquée dans le fond, plus que dans la forme. Depuis, certains et certaines sont devenus de véritables stars. Bravo ! Beaucoup ont écrit des livres. D'autres ont cultivé leur anonymat, rejoints par la horde des néo-blogueuses, qui semblent toutes avoir fait un stage photo doublé d'un master de web design. Gloups. Complexe tout à coup...Mais bon, c'est joli à regarder. Même si je regrette que tous ces gens mangent toujours froid, étant donné le temps que doivent nécessiter les mises en scène de ces petites oeuvres d'art du stylisme culinaire.

Et puis il y a toutes les autres.

Car oui, je dois avouer que parfois je défaille à la lecture de certains blogs culinaires qui relèvent davantage de la boîte à fiche du ELLE de ma grand-mère, litanie de recettes pompées sur d'autres blogs ou d'autres livres, qui détaillent par le menu, toutes les étapes de la recette façon roman photo. Je ne préfère même pas évoquer la problématique de l'accord du participe passé...je passerais pour une vieille bique....Mesdames, si vous vous reconnaissez, détestez-moi et retournez sur le forum de Marmiton ou de Supertoinette. Vous y serez accueillies à bras ouverts par des petits anges clignotant de kitcherie. Cela dit, c'est bien pratique Supertoinette, j'ai rien contre, bien au contraire. Mais chacun son genre.

Le must, c'est quand de moches écharpes au crochet croisent des hordes de macarons raplaplas. Je pense sérieusement à éditer un best of, façon prix Citron.

Bref, j'arrête de médire de toute ma frustration de vieille blogueuse nostalgique.

Mais quand même, juste pour le fun...qui était déjà là en 2005 (ou même avant ?). C'est pour un recensement. C'est d'actualité à Noël. Et ça m'amuserait de retracer, pour chacun, tout le chemin parcouru. En cas de sur place, ne pas hésiter à se dénoncer aussi....car de ce point de vue, je crois que je suis prem's !


Un thermomix c'est quand même assez moche

Efficace mais moche.

Bien moins classe qu'un bel Artisan de KitchenAid ou qu'une Cooking Chef de Kenwood tout chromé.

Mais indispensable.

Et si vous voulez absolument tenter quelquechose, essayez ces stickers spécialement conçus pour relooker votre meilleur ami. Enfin...essayer de relooker. Vous les touverez sur Amazon.

 

31T8wlDM7sL._SL500_AA300_

Le nôtre on l'appelle DarkVador, surtout quand il a son petit Varoma posé sur la tête en guise de chapeau.


Take a Ticket a besoin de vous !

Bon, j'ai déjà un Thermomix mais on s'en fout. L'important c'est de participer. Et de gagner !

Peut-être même bien que je pourrai le remettre en jeu ce Thermomix si je gagnais grâce à vous !! Qui sait ?

Je compte sur vous !

Concours
Cherchez pas trop, mon blog est sur la pemière page (deuxième ligne !). L'avantage de s'inscrire parmi les premiers.

Edit du 20 décembre : faute de soutien solide, mon blog vient de passer en deuxième page !! Dépassé par des petits jeunots de quelques mois d'existence à peine ! Je compte sur vous !

Edit du 24 décembre : Grâce à votre soutien de plus en plus actif, merci aux chefs de campagne, Take a Ticket is back on the first page...mais le précipice n'est pas loin. Vous pouvez voter une fois par jour ! On ne lâche rien ! C'est une question d'honneur je le rappelle car l'engin qui est à gagner, je l'ai évidemment déjà (j'ai tout de toutes façons-un jour, promis, je ferai une photo de mon armoire à appareils ménagers de cuisine) et si vous pensez que c'est un couteau éplucheur qui me met en transe et bien....non. Quand même pas. Coubertin, sors de ce corps !


Revue de Presse Express : les cadeaux gourmands, il est encore temps de vous y mettre !

Cela fait quelques années désormais que vous trébuchez sur des boîtes, kits et autres parfait petit nécessaire thématique autour des macarons (ça avait commencé comme ça...), des cupcakes, ou des burgers (la grande folie tendance cette année). Mais cette année, ce qui semble encore plus incontournable ce sont les tampons à sablés et les livres vous invitant à faire vous-même vos cadeaux gourmands.

Il semble encore que ce soit Madame Weeks qui avait reniflé la première la tendance en publiant son ouvrage il y a déjà fort fort longtemps, 2007, intitulé Cadeaux Gourmands, puis Cadeaux à Croquer l'année d'après.

Cado gourmands pascale weeks Cados à croquer

Depuis, ça pousse comme les champignons. Au point de ne plus savoir où donner du code barre.

Le titre est toujours le même, seul l'auteur et le photographe changent.

 

  • Cadeaux gourmands berangere abraham
  • Cados gourmands 4
  • Cados gourmands 3
Cados gourmands 3

 Il vous reste quelques jours pour vous mettre aux fourneaux et nous emballer tout ça joliment. De quoi réaliser vos fantasmes d'épicière de luxe refoulés.

Sinon, vous pouvez toujous offrir le livre !



 


L'Avent est Alsacien

Mais il a quand même fallu aller jusqu'aux Etats-Unis pour commander ça :

Rouleau springerle
(infos sur demande)

Ca arrive bientôt....j'espère avant la fin des fêtes...pour des never seen before Bredele de la muerte !!!

Affaire à suivre...

Edit du 19 décembre :

L'arme fatale est arrivée. Et voici les premiers essais :

Springerle pate
Springerle pate
Bon. Sont une peu pâlots. La deuxième fournée cuira plus longtemps. La prochaine verra une expérience de type jaune d'oeuf histoire de bronzer encore davantage.

Prochaine étape : les gâteaux à l'anis !


Les Aliens de la Saint Nicolas : le retour !

Un peu en retard, les Mannele ont fait leur come-back annuel dans la Lovefamily.

La recette est désormais totalement brevetée, éprouvée, tentée, retentée, appréciée, redemandée.

Pour vous acquitter de cette tradition incontournable pour quiconque vient un peu de l'est, en entier ou à moitié, il vous faudra :

- une Machine à Pain ou un Robot Pétrin, ou de bons muscles des avants bras

- une demi plaquette de beurre ramolo

- 150gr de lait tiède

- deux oeufs battus

- 500 gr de farine (de préférence celle qu'on prend pour faire du pain)

- 100 gr de sucre

- un sachet de levure de boulangerie

- 5 gr de sel fin

A priori, mis dans cet ordre dans le bol de la machine, puis sur le mode "pâte" pour pétrir puis laisser lever.

Ensuite, vient le moment du façonnage des bonhommes. Là c'est un peu comme vous pouvez. La pâte est méchament élastique, la meilleure des solutions est celle qui consiste à faire des pâtons que vous allez entailler avec un bon couteau pour faire jambes, bras et tête.

Des pépites de chocolat ou des raisins secs pour les yeux. Notez que les pépères ont une tendance à vouloir éjecter leurs yeux. Donc bien enfoncer. Ma fille cadette assure la pérennité de la tradition ; c'est elle qui prend la responsabilité du façonnage. La transmission est assurée.

Avant d'enfourner 20mn à 180° on badigeonne avec un mélange jaune d'oeuf et lait auquel on ajoute un peu de sucre.

Mannele
Rien à envier au modèle, au graal, à l'objectif : le Mannele de chez Naegel à Strasbourg, ici en photo avant d'être sauvagement dévoré après un long trajet vers Paris en voiture :

Vintique_image-4
Ici, des Mannele qui n'ont vraiment rien demandé, voient repasser le film de leur vie avant d'être enfournés puis engloutis par une horde d'affamés sans même attendre qu'ils refroidissent :

Vintique_image-5