Les Aliens de la Saint Nicolas : le retour !

Un peu en retard, les Mannele ont fait leur come-back annuel dans la Lovefamily.

La recette est désormais totalement brevetée, éprouvée, tentée, retentée, appréciée, redemandée.

Pour vous acquitter de cette tradition incontournable pour quiconque vient un peu de l'est, en entier ou à moitié, il vous faudra :

- une Machine à Pain ou un Robot Pétrin, ou de bons muscles des avants bras

- une demi plaquette de beurre ramolo

- 150gr de lait tiède

- deux oeufs battus

- 500 gr de farine (de préférence celle qu'on prend pour faire du pain)

- 100 gr de sucre

- un sachet de levure de boulangerie

- 5 gr de sel fin

A priori, mis dans cet ordre dans le bol de la machine, puis sur le mode "pâte" pour pétrir puis laisser lever.

Ensuite, vient le moment du façonnage des bonhommes. Là c'est un peu comme vous pouvez. La pâte est méchament élastique, la meilleure des solutions est celle qui consiste à faire des pâtons que vous allez entailler avec un bon couteau pour faire jambes, bras et tête.

Des pépites de chocolat ou des raisins secs pour les yeux. Notez que les pépères ont une tendance à vouloir éjecter leurs yeux. Donc bien enfoncer. Ma fille cadette assure la pérennité de la tradition ; c'est elle qui prend la responsabilité du façonnage. La transmission est assurée.

Avant d'enfourner 20mn à 180° on badigeonne avec un mélange jaune d'oeuf et lait auquel on ajoute un peu de sucre.

Mannele
Rien à envier au modèle, au graal, à l'objectif : le Mannele de chez Naegel à Strasbourg, ici en photo avant d'être sauvagement dévoré après un long trajet vers Paris en voiture :

Vintique_image-4
Ici, des Mannele qui n'ont vraiment rien demandé, voient repasser le film de leur vie avant d'être enfournés puis engloutis par une horde d'affamés sans même attendre qu'ils refroidissent :

Vintique_image-5

 


Cinnamon Rolls pas Royce : ou comment se fâcher définitivement avec son four...

Tout avait pourtant très bien commencé.

Encouragés par notre aventures donutsiennes (*!), nous avons décidé, les Lovekids et moi-même de nous lancer dans la confection de notre deuxième gourmandise de prédilection : les Cinnamon Rolls !

Car dès que les températures fléchissent un peu, l'appel de la cannelle se fait ressentir. Son petit goût d'hiver, d'Alsace, d'Amérique et de Noël nous enveloppe de sa douceur réconfortante et nous transporte immédiatement aux pays des douceurs rêveuses. Bref, on adore !

La recette est authentiquement américaine, et se réalise dans la machine à pain que nous avons donc tirée de sa torpeur, et par la même occasion de son armoire.

Nous avons donc mis, dans la cuve, et dans l'ordre :

  •  2/3 de cup de lait (donc 2/3 de 250ml, débrouillez vous pour le calcul)

  • 1 gros z'oeuf
  • 2 cups de farine (donc 500ml)
  • 2 CS de beurre
  • 2 CS de sucre brun ou sucre de canne
  • 1/2 cc de sel
  • 1,5 cc de levure boulangère

Programme pâte. Laisser lever.

Quand cette pâte sympathique fut levée, nous l'étalâmes sur le plan de travail en un rectangle de quelques millimètres d'épaisseur, puis le badigeonâmes de la mixture suivante :

  •  1/3 de cup de sucre
  • 1 CS de cannelle (la voilà !!!!)
  • 2 CS de beurre ramolli.

Etape suivante, rouler tout cela de manière assez compacte et serrée et découper des tranches d'environ 1cm d'épaisseur.

Le résultat à atteindre est en photo ici :

IMG_2268

Droits photo réservés - Lovemum pour Take a Ticket 

Ensuite, il n'y a plus qu'à enfourner environ 20 minutes à 180°. 

Et c'est là que je fus trahie par mon four, le trop zélé, qui chauffe toujours plus fort que ce que l'on attend de lui le traître, même quand on le sait et qu'on réduit déjà d'une bonne dizaine de degrés la température du thermostat par rapport à celle indiquée dans la recette ! Pas mécontente de le laisser derrière moi lors de mon prochain déménagement celui-là (cadeau ! ;-) )

C'est donc une très reconnaissable odeur de cramé qui me tirait de mon canapé, sur les coups de 22h30, pour constater la déconfiture, maquillée par une épaisse couche de glaçage (1 tasse de sucre, 1 CS de lait, 1/2 cc d'extrait de vanille).

IMG_2270

 Droits photo réservés - Lovemum pour Take a Ticket 

Trop cuits !! Mais mangeables quand même...on fera mieux la prochaine fois.


Le Granola de Nigella qu'elle a elle même piqué à un certain Andy

J'adore les céréales. Mais je déteste aussi les céréales. Rien que de lire le dos du paquet et la dose de transformations subies pour qu'elles soient durablement craquantes, dorées comme il faut, et toujours trop sucrées à mon goût.

Il y a bien longtemps (je crois bien que cela remonte à 3 ans...) je faisais régulièrement nos céréales de petit déj maison. Mais le temps a du s'accélérer. Bizarrement, du jour au lendemain, j'ai à peine eu le temps d'aller acheter des cornflakes au supermarché.

Mais le temps et l'envie étant revenus, j'ai déterré la recette que j'avais piqué à la gourmande Nigella, et me suis lancée à nouveau dans la confection de granola maison.

Rien de plus simple. Evidemment, si vous avez une épicerie bio pas loin de chez vous, ça aide.

Car il vous faudra :

  •  l'équivalent de 6 tasses d'un mélange bio de muesli sans sucre avec idéalement dedans de l'avoine, des graines de tournesol, des graines de sésame). Si vous ne trouvez pas, en vente en vrac, ce type de mélange, vous pouvez le confectionner dans les proportions suivantes : 4 tasses d'avoine bio, 1 tasse de graines de tournesol, 3/4 de tasse de graines de sésame.
  • 1 tasse de compote de pomme (idéalement sans sucre ajouté - mais ça marche très bien aussi avec un mélange pomme-mangue, vu qu'hier je n'avais que ça sous la main)
  • 2 cc de canelle 
  • 1 cc de gingembre
  • 2 tasses d'amandes simplement décortiquées (pas mondées donc...)
  • 1/3 de tasse de sirop de sucre de riz (bref une sorte de mélasse)
  • 1/4 de tasse de miel liquide
  • 3/4 de tasse de cassonade
  • 2 CS d'huile de tournesol
  • (on peut rajouter des raisins mais moi, perso, je zappe)

La confection est un délice : vous mettez toute la liste pré-citée dans un grand saladier (vu comment ça colle au début, perso, je recommande l'inox) et vous touyez.

Préférez l'utilisation de spatules ou de cuillers en bois, parce qu'avec les mains directement, ça fait le même effet que le goudron et les plumes côté adhérence.

Ensuite, vous me trouvez dans grandes toles que vous couvrez soit de papier sulfurisé, soit de votre toile silicone préférée et vous étalez sur 1cm d'épaisseur, la mixture et vous passez au four à 150° pendant 3/4 d'heure à 1 heure : faut pas que ça brûle, mais faut quand même que ça brunisse et s'assèche un peu.

Ensuite, vous laissez refroidir. Vous allez vous retrouver avec une plaque assez compacte qu'il vous suffira d'émietter dans un grand récipient avec couvercle qui fera plus joli dans votre cuisine qu'un infâme et inrangeable (toujours trop grands !!) paquet de céréales du commerce.

Vous pouvez également garder quelques plaques façon 'flapjack' pour le goûter des sportifs. Celle-ci par exemple, va accompagner une de mes belles dans son match de tennis cet après-midi.

IMG_2005



Nigella's fan !

Nigella's latest recipies in video sur You Tube ! C'est ici !

Nigella

Toujours aussi ronde et gironde, sa gourmandise est archi-contagieuse, sa propension à ne pas y aller de main morte dans le dosage des ingrédients (surtout sucrés) n'a pas changé. Moi, perso, j'adore !

Cette femme assume sa gourmandise et j'aime son approche 'comfort food'. Sa cuisine est généreuse et familiale. Ici, il ne s'agit pas de rivaliser avec la finesse et la présentation 'nouvelle cuisine' des grands chefs. On parle gratins, gros plats mijotés, plats à mettre au milieu de la table et à partager. Une vision très contemporaine d'une cuisine finalement très tradi de ménagère...


Vanille Kipferl pour E-M

Commande spécial de la part d'E-M : "Maman, tu pourras refaire ceux que tu avais mis à part dans une autre boîte....mais si, tu sais, ceux avec plein de sucre glace autour...même que je les adore"

Ca m'a bien pris 5 jours avant de reconnaître la gourmandise si précisément décrite ! Il faut dire que je ne les avait faites qu'une seule fois, l'année dernière, toute réjouie que j'étais alors de ma dernière acquisition, le livre de Christophe Felder sur les gâteaux de l'Avent.

Les Vanille Kipferl !

Vanille_kipferl_2

C'est donc déjà parfaitement en retard sur la planning rêvé de confection des bredele de Noël, que j'ai commencé par ces petits gâteaux 100% pur beurre et sucre !!!

L'année passée, vous aviez eu droit à la photo et à un lien paresseux vers le site de Mercotte pour la recette.

Cette année, voici la recette :

Ingrédients : 35g de sucre - 1 gousse de vanille - 120g de beurre - 140g de farine - 60gr d'amandes en poudre - 1/2 cc de vanille liquide - 60gr de sucre glace et 2 sachets de sucre vanillé pour la finition.

And now, comment on fait : On réduit en poudre la gousse de vanille dans le sucre semoule, grâce à son mixer super puissant. On rajoute le beurre ramolli, la farine, les amandes et la vanille liquide et on pétrit afin d'obtenir un truc qui se tient, et que vous allez pouvoir rouler en petits boudins d'environ 1.5cm d'épaisseur. Les boudins, une fois roulés, vous les découpez au couteau, pour former des petits tronçons d'environ 2 cm. Ensuite, un petit tour au four, pendant environ 15 minutes, sur 170°. Quand c'est cuit, et un peu refroidi, à moins de tenir absolument à vous crâmer les mains, vous roulez tous ces petits morceaux de boudins dans le sucre glace vanillé.

C'est fini !

Si mes explications n'ont pas été claires, la recette en images se trouve sur le site de la pro : ici !

J'en connais une qui va se régaler. En attendant, ça embaume la vanille dans toute la maison...c'est déjà ça...


L'un était beau, l'autre était bon

Dsc00848

Le premier fut confectionné à partir d'une préparation Francine pour pain de campagne, toute faite, pétrie et levée dans la MAP et cuite au four.

Résultat : Beau et pas mauvais, mais très vite sec.

Dsc00862

Le deuxième fut confectionné 'maison', à l'aide de ce petit livre que j'ai déjà dans mes armoires depuis un bout de temps, mais que je n'avais jamais vraiment pris le temps de tester :

J'ai opté pour la recette de Pain aux céréales dans les proportions suivantes :

Eau : 240ml

Sel : 1cc

Sucre : 2cc

Beurre : 15g

Lait en pourdre : 2 cc

Farine T55 : 200g

Farine 6 céréales : 200g

Levure : 1 cc.

Petrie, levée et cuite dans la MAP.

Résultat qui ne ressemble à rien, ou en tout cas à pas grand chose d'autre qu'une grosse brique, mais dé-li-cieux ! Testé et approuvé par les kid's...qui sont plutôt des testeurs difficiles en la matière.


Panaco-test

Il y a quelques jours, j'avais lancé un grand appel à l'aide pour récuperer des tried-and-true recettes de Panacotta.

Forte de vos suggestions et de deux recettes trouvées dans mes (nombreux) bouquins de cuisine, ce matin, j'ai décidé de me lancer.

Côté ingrédients, ça donne :

  • 500gr de crème fleurette + un peu de lait pour compléter et faire un volume de 500ml au total
  • 1 gousse de vanille
  • 3 feuilles de gélatine alimentaire
  • 70gr de sucre
  • 6 grosses fraises (ou autant que vous voudrez de petites...l'idée c'est une fraise par ramequin)

Côté fabrication, c'est plutôt simple (trop simple ?) :

  • Mettre à tremper les feuilles de gélatine dans l'eau froide.
  • Bidouiller la gousse de vanille comme il se doit.
  • Mettre la gousse et sa pulpe dans le mélange crème + lait avec les 70gr de sucre et porter lentement à frémissement en tournant bien pour mélanger tout ça.
  • Laisser infuser 5 minutes après avoir retiré du feu.
  • Retirer la gousse.
  • Mettre les feuilles de gélatine ramollies et tourner pour les faire fondre dans la préparation encore tiède.
  • Découper les fraises en petits morceaux et en recouvrir le fond de chaque ramequin (moi j'ai réussi à en remplir 6).
  • Couvrir avec la préparation encore tiède (de manière à faire légèrement pocher les fraises).
  • Laisser refroidir avant de placer au frais, environ 3 heures minimum.

J'ai pas encore goûté ! Verdict du professionel es-panacotta ce soir.

Dsc00839


Gâteaux 3 péchés !

Gateau_petit_beurre

3 péchés de gourmandise pour ce gâteau, inspiré de la recette de Trish Deseine dans 'Je veux du Chocolat'.

  1. Chocolat
  2. Petits Beurre
  3. Meringue

Pas de cuisson, donc hyper facile et surtout : inratable !

Les ingrédients :

  • une belle meringue de 40gr (à acheter chez votre boulanger)
  • les 3/4 d'un paquet de petits beurre
  • 100g de chocolat noir + 40g de cacao noir en poudre
  • 150g de beurre
  • 100g de sucre
  • 2 oeufs.

Il faut savoir que de la recette de Trish Deseine, je n'ai gardé que la moitié du beurre (elle en préconise 300g !) et 2/3 du sucre (franchement, entre la meringue et le chocolat, je trouvais que cela faisait déjà bien assez !!).

Réduire en petits morceaux, les petits beurre et la meringue. Pas en bouillie non plus ! On veut des morceaux d'environ 1cm.

Faire fondre le chocolat dans le beurre. Ajouter le sucre et les oeufs et bien mélanger aux morceaux de meringue et de petits beurre.

Chemiser un moule à cake avec du film alimentaire. Verser la préparation dans le moule et tasser un peu. Recouvrir d'un papier alu et réserver au frais entre 12 et 24 heure. Le mieux, c'est de préparer de la veille pour le lendemain.

Démouler. Découper en tranches très fines, tant que le gâteau est encore bien froid.

Délicieux ! La preuve, y'en a déjà plus !