SOS Gigot

5988042281

Dimanche pascal oblige...on ne fera pas l'impasse sur le gigot.

Gigot ou épaule d'agneau d'ailleurs. C'est pareil.

Frotter l'épaule avec l'ail et le gros sel et l'enduire d'huile d'olive (on peut y mettre quelques morceaux de gousse d'ail aussi, après incision de la bête...).

Idéal : rajouter du piment d'espelette !! (ou la mixture spéciale de maman, qui serait sympa de nous la détailler en commentaire - merci d'avance).

Chauffer le four à 250° et enfourner 10 minutes avant de réduire à 150° pour une cuisson très longue (mini 2 heures, idéalement 3 heures). Retourner en arrosant avec le jus toutes les 30 minutes (la poire à jus est ici très utile !).

Si il est bien cuit, le gigot se détache litéralement "à la cuiller"...

C'est in-ra-table.

Attention quand même, quand je dis 150 c'est 150 donc si vous avez un four qui fait du zèle...il vaut mieux être moins disant....

(P.S.: on me dit que la photo est de très mauvais goût...ah bon !...)


Panacott-à l'aide !

Homme_qui_mange

Je viens de relever un défi insensé avec l'homme de ma vie et que je ne peux donc absolument pas décevoir : rivaliser avec la panacotta aux fruits qu'il s'achète, les jours de j'l'ai-bien-mérité, chez Luigi, son petit traiteur italien, il faut le dire, très doué...

Il faut dire qu'elle est assez incroyable cette Panacotta.

Bref, vous l'avez compris, j'ai besoin de l'aide des bloggeurs le mieux intentionnés, pour dégotter LA recette (sachant qu'évidemment, il serait trop facile d'aller la demander directement à Luigi...)

Merci d'avance !!!


Incomparables Pâtes Maison

Quand on aime les pâtes, il faut leur rendre justice !

Ce n'est pas parce que les plats de pâtes ont la réputation d'être simples, qu'il faut verser dans le n'importe quoi.

Inutile aussi de passer des heures à faire une merveilleuse sauce maison, qui plus est avec des produits chics et honéreux (truffes, foie gras, oeufs de poisson, saumon)....si c'est pour nous verser tout ça sur n'importe quoi. ...franchement...

Alors, pour tous les jours, et parce que vous le valez bien, il y a une marque sans surprise que vous trouvez dans toutes les bonnes épiceries un peu italiennes : DeCecco. A stocker.

Dsc00820

Pour les plats de pâtes succulents entre copains, servis à la cuisine ou sur le coin du bar, j'en ai déjà parlé, il y a les incontournables Cipriani.

Pasta_1_1

On a vraiment l'impression de cuisiner quelque chose de précieux. Et franchement, 2 minutes de cuisson pour des pâtes sèches, ça résume tout !

Enfin, au sommet de la hiérarchie, la pasta maison ! Incomparable.

...ou comment vous métamorphoser en authentique mama italienne !

Je m'y suis mise, il ya a déjà quelques années, intriguée par quelques pages à la fin du désormais célèbre livre de Trish Deseine, "Petits Plats entre Amis". Encouragée par cette simple citation : "...une fois que vous aurez le coup de main, vous ne vous arrêterez plus !", je me suis lancée !

J'ai acheté une machine à pâtes fraîches (un laminoir ça s'appelle !) chez l'italien du coin...et 500g de farines et 4 oeufs plus tard (plus 1 cc d'huile d'olive, plus 4 ou 5 cs d'eau), je transformais ma cuisine en champ de bataille...(il faut dire que je n'avais pas pensé qu'il fallait un truc pour faire pendre les pâtes avant de les plonger dans l'eau...et je n'avais trouvé que les portes de placard entrouvertes et les dossiers de chaise pour faire l'affaire ! - depuis, j'ai acheté un arbre à pâtes, genre de sèche linge pour pâtes - très pratique !)

Gros succès ! Depuis, j'ai des mines fort désappointées quand je ne peux répondre par l'affirmative, à la question 'c'est toi qui les a faites ?'.

Je n'aurai qu'un mot : lancez vous ! Ca canalise les énergies ! et c'est bluffant !...et vous aurez bien moins l'impression de 'jeter un plat de pâtes sur la table' à vos invités !

...et franchement, quand vous n'avez plus que farine et oeufs dans le placard, ça relève du miracle !

La recette :

500g de farine

4 oeufs

1cc d'huile d'olive

5 cs d'eau

Mélangez tout en une pâte lisse (super boulot pour un Kitchenaid ou assimilé)

Mettre la boule dans du filme alimentaire et laisser reposer 30mn au frais.

Ensuite, couper la pâtes en petits pâtons que vous passerez au laminoir.

Laisser secher (mon conseil c'est de suspendre quelquepart !) le temps de terminer.

Faire cuire à l'eau frémissante (salée biensûr) pendant 2 minutes.

C'est tout !


Pasta Deluxe

C'est pas parce qu'on fait des pâtes, qu'il faut tout de suite sombrer dans la facilité et le laisser-aller.

Voici mes mythiques Pasta Deluxe au Croquant de Saumon Fumé.

Simple mais efficace. La classe italienne pour ce petit plat vite emballé, qui emballe tout aussi sec, ceux qui y plongent leur tournicotante fourchette.

Tout est dans le choix de la pasta elle-même, bien évidemment. Cipriani. En soi, un objet de luxe.

Pasta_1

Quant à la recette, la voici :

Faire revenir 4 belles tranches de saumon fumé tranchées en fines lanières dans de l'huile d'olive. Compter 10 bonnes minutes à feu raisonnablement vif. Vous voulez que votre saumon croustille.

Pendant ce temps, ebouillanter les pâtes. 2 minutes pour les Cipriani aux épinards. Juste une petite plongette.

Verser le saumon sur les pâtes et réserver au chaud. Déglacer la poele avec 200gr de crème fraîche, poivrée et parsemée d'aneth.

Finir de tout mélanger et déguster aussitôt.

Pasta_2


La revanche de la chataîgne

La magie du blog...je l'ai vraiment découverte hier soir, en découvrant au pied de mon sapin ceci :

Cadeaux_003

...mais ça prend vraiment tout sont sens une fois ouvert...

Cadeaux_006

DES CHATAIGNES DE CHRISTIAN MEYER, la fameux, que dis-je, l'historique ! pâtissier-glacier strasbourgeois.

Ces fameuses chataîgnes qui me passaient sous le nez étant petite et dont je parlais récemment dans une de mes notes (ici!).

Je n'ai d'ailleurs pas résisté très longtemps...

Cadeaux_008

Mais voit-on seulement assez bien sur cette photo, le nombre de couches toutes plus succulentes les unes que les autres qui composent cette petite merveille !

Voyons un peu...

Cadeaux_009

Je pense qu'on voit mieux là...croyez-moi ou pas, je me suis arrêtée là...je garde la suite pour après le dîner et j'ai promis de partager avec ma grande gourmande, histoire de pas reproduire le schéma !

Merci Mum & Dad !


Bagels Factory

Ma petite louloute s'ennuyait ferme ce samedi après-midi. Pas de copine. Pas envie de jouer. J'ai pensé que c'était le moment idéal pour un petit temps complice avec sa maman dans la cuisine. Il faut dire que la cuisine, la grande, c'est pas trop son truc. Préfère manger. Gourmande. Faire ? Bof ! Mais là, argument de choc, je revenais de l'épicerie qui nous fait d'habitude des imports de bagels from Brooklyn, et pour la troisième semaine consécutive, rupture de stock ! Divers_032

Et ça commençait à lui manquer ses petits bagels cream cheese du matin à ma princesse. Alors gourmandise aidant...je lui ai proposé de s'y coller elle-même à la fabrication de bagels...

Un jeu d'enfant !

Avec la machine à pain qui pétri et lève, c'est vrai que c'est à la portée d'une petite apprentie-boulangère New Yorkaise de 10 ans.

Divers_036 Les 3 premiers ont été dévorés. Les autres au congélo, pour en avoir un tout frais chaque matin.


T'es pas un peu gonflée ?

J'avais pourtant utilisé de la levure périmée...

...faut croire que ça se périme pas si facilement....

...la bête n'en finissait pas de monter, j'ai vu le moment où ça allait ouvrir le couvercle de ma machine à pain...

Divers_044 ...bonne rigolade sur le coup des onze heures du soir, quand j'ai sorti l'engin du moule...

...on a aussi pas mal tourné autour avant de se décider dans quel sens l'attaquer pour la couper...Divers_045

...dire que c'était les quantités pour la taille intermédiaire !!!


Mon Carrot Cake

2005_novembre_052 Lien: Take a ticket !: Take a ticket !.

La semaine dernière aux Etats-Unis, je me suis régalée d'un parfait Carrot Cake, avec son icing et tout et tout. Délicieux. Moist à souhait. Parfumé. Parfait.

Depuis, c'est une obsession : maîtriser la recette et convertir ma famille tout entière !

Je me suis donc plongée dans ma bible culinaire : The food Processor Bible de Norene Gilletz.

Quelques adaptations plus tard (je n'avais pas de noix mais des noisettes en poudre, et franchement, 2 cups of sugar, ça me semblait vraiment exagéré !)...j'ai réussi le parfait Carrot Cake !

Restait à convaincre 3 petits français pure souche de manger en dessert, un truc à base de carotte !

Après un tonitruant :"qui vient manger du bon gâteau à la carotte de maman ?" lancé par Papa...et un démenti total de Maman : "de la carotte dans un gâteau ? Non mais t'es pas fou toi ? On voit bien que t'y connais rien en cuisine...", les 3 critiques culinaires (les pires que je connaisse sincèrement...) on bien voulu accepter qu'on leur coupe une part.

Résultat mitigé. Mangeable mais pas de quoi faire des tours dans sa culotte...

Seul Papa, USologue averti a apprécié et s'est resservi !

Mon fils a suggéré un icing au sucre glace : "Comme ça, ça va peutêtre changer le goût !". Sans commentaire.

Voilà toujours un reste de gâteau qui régalera l'équipe au bureau demain.

Toujours est-il que si vous avez l'âme aventurière, la recette est par ici !

Lire la suite "Mon Carrot Cake" »


Thanksgiving's ahead !

En direct des Etats-Unis où j'ai passé la dernière semaine...

Ca y est. Les américains sont à fond pour préparer le family gathering event of the year : Thanksgiving ! Le 22 novembre prochain.

Il faut croire que le syndrôme de la grippe aviaire ne les inquiète encore pas trop : les dindes sont partout, en photo, en poster, en promo ! Il en faudra plus pour ébranler la tradition !

Il faut dire que pour l'instant, CNN est plus occupé à couvrir  l'actualité parisienne flamboyante. Le couvre-feu à Paris, ça c'est de l'actualité qui donne ! Vu de la bas, c'est le combat de rue, la révolte sanglante, limite de la déclaration de l'état d'urgence. Intéressant.

Mais revenons-en à nos dindes et à leur inséparable stuffing, sans oublier la traditionnelle apple pie qui ne manquera pas de suivre.

Manque d'orginalité le dîner de Thanksgiving ? Moi je dirais plutôt magnifique figure imposée, susceptible d'être réveillée par une quantité de variations, sur l'oiseau, ce qu'il y a dedans et autour, et quant à la fameuse apple-pie...gâteau, tourte ou tarte...expression libre bienvenue.

Voilà en tous cas une tradition bien américaine qui n'a pas encore traversé l'atlantique...alors si vous vous sentez une âme de trend-setter....il vous reste 11 jours !