Les Rois se mangent en couronne

Tat 2
Il est tard mais ça c'est fait !

La couronne des rois attendra sous son torchon que la petite famille émerge demain matin, car oui, nous, la Lovefamily, nous tirons les rois au petit dej !

Le Cooking Chef et son pétrin ont donc bossé ce soir pour confectionner cette jolie couronne.

Ingrédients :

- 50ml de lait tiède

- de la levure de boulangerie (laisser prendre avec le lait à 37° pendant 5 mn)

- 300gr de farine

- 60gr de sucre

- 2 oeufs

- 1CS de rhum

- 1CS d'eau de fleur d'oranger

- 1cc de sel

Petrir 5 bonnes minutes.

Ajouter 100gr de beurre à température ambiante et pétrir une vingtaine de minutes.

Laisser reposer 1h30. La pâte a l'air trop liquide mais pas de panique, après 1h30 elle devient bien élastique et va se défaire du bol très facilement.

Mettre dans un moule à charnière type baba et laisser à nouveau reposer 1h30 en oubliant pas d'y planquer la fève.

Chauffer un four à 180° - Battre un oeuf avec du lait et du sucre pour badigeonner la couronne. Enfourner et réduire à 160° - Laisser dorer 25 minutes.

Démouler - laisser reposer et refroidir sur une grille avant de vous jeter dessus.

On peut rajouter du sucre et du sirop. Nous on préfère nature. Dans la vraie recette, il y a quantité de fruits confits. Nous on adore pas. Donc j'ai zappé.

Que dire ? Ca change de la frangipane/pâte feuilletée dont tout le monde ne raffole pas finalement, surtout après 2 semaines d'agapes, quand ça commence un peu à tirer au niveau du pantalon...

Cette version (de Provence je crois) a le mérite de donner meilleure conscience. Chez moi, elle a ses adeptes.

Alternative : La version couronne des rois de la bonne Maison Picard. Imbattable rapport qualité prix. Décongélation express en 30mn à température ambiante. Une tuerie. En plus cette année, les fèves sont adorables. Des petites matriochkas toutes mimis. Planquez l'emballage. Ca fera le meilleur effet.


Les Aliens de la Saint Nicolas : le retour !

Un peu en retard, les Mannele ont fait leur come-back annuel dans la Lovefamily.

La recette est désormais totalement brevetée, éprouvée, tentée, retentée, appréciée, redemandée.

Pour vous acquitter de cette tradition incontournable pour quiconque vient un peu de l'est, en entier ou à moitié, il vous faudra :

- une Machine à Pain ou un Robot Pétrin, ou de bons muscles des avants bras

- une demi plaquette de beurre ramolo

- 150gr de lait tiède

- deux oeufs battus

- 500 gr de farine (de préférence celle qu'on prend pour faire du pain)

- 100 gr de sucre

- un sachet de levure de boulangerie

- 5 gr de sel fin

A priori, mis dans cet ordre dans le bol de la machine, puis sur le mode "pâte" pour pétrir puis laisser lever.

Ensuite, vient le moment du façonnage des bonhommes. Là c'est un peu comme vous pouvez. La pâte est méchament élastique, la meilleure des solutions est celle qui consiste à faire des pâtons que vous allez entailler avec un bon couteau pour faire jambes, bras et tête.

Des pépites de chocolat ou des raisins secs pour les yeux. Notez que les pépères ont une tendance à vouloir éjecter leurs yeux. Donc bien enfoncer. Ma fille cadette assure la pérennité de la tradition ; c'est elle qui prend la responsabilité du façonnage. La transmission est assurée.

Avant d'enfourner 20mn à 180° on badigeonne avec un mélange jaune d'oeuf et lait auquel on ajoute un peu de sucre.

Mannele
Rien à envier au modèle, au graal, à l'objectif : le Mannele de chez Naegel à Strasbourg, ici en photo avant d'être sauvagement dévoré après un long trajet vers Paris en voiture :

Vintique_image-4
Ici, des Mannele qui n'ont vraiment rien demandé, voient repasser le film de leur vie avant d'être enfournés puis engloutis par une horde d'affamés sans même attendre qu'ils refroidissent :

Vintique_image-5

 


Time for "Maisons en Pain d'Epice"

Si vous fréquentez régulièrement ce blog, vous connaissez mon amour pour les maisons en pain d'épice.

Je n'arrive toujours pas à faire mieux que celle en kit de chez IKEA mais pour ceux qui veulent transmettre le virus à leurs enfants, et si vous vivez pas trop loin de la rue du Bac à Paris, c'est au CONRAN SHOP que ça va se passer, ce samedi, pour un atelier maison en pain d'épice.

Inscriptions en ligne (presse@conranshop.fr). Entre 7 et 12 ans.

Maison pain d'épices