Il est arrivé...mon sauveur...le dernier né de la famille des livres de recettes Picard

Photo 135
Bon, oui, là il est un peu à l'envers à cause de PhotoBooth.

Alors, déjà, pour commencer, il est très rigolo, parce qu'il a trois trous dans la couverture...

Photo 139

Honnêtement, les trous ne servent à rien du tout. J'imagine que ça fait plus chic.

Ensuite, il y a toute une liste de matériel. Alors, voyons, je regarde, est-ce que moi qui ai tout, j'ai bien tout ? Ah non, j'ai pas de mixeur plongeur, seulement deux blenders, un thermomix et un kenwood chef...mince. Me faut-il absolument cet objet. Oui, tout à coup cela me semble totalement indispensable bien qu'à priori très dangereux (c'est pour ça que je n'en ai jamais voulu un...). Mince, je n'ai pas non plus de poêle-grill. Justement, j'en reluquais une chez Culinarion tout à l'heure....Bon, je vais la mettre sur ma liste...Un chinois. Idem, j'ai failli et puis j'ai hésité. Un grand ? Un petit ? Lui aussi, sur la liste...Pas de natte à maki non plus....Sinon, pour le reste, ça devrait aller.

Ensuite, voyons....une double page sur les indispensables du congélateur. On va tout de suite vérifier si je suis une pro du congélo :

  • jeunes cêpes coupés : yes 
  • champignons de Paris émincés bio : yes
  • cubes de tomates à l'italienne : non - mais j'ai des boîtes
  • poêlée de pommes de terre grenaille : non - ouch
  • ratatouille cuisinée : non plus
  • poêlée de légumes grillés : re-non
  • écrasée de pomme de terre à l'huile d'olive : nakash
  • julienne de légumes bio : niente
  • fèves pêolées : nicht
  • oignons émincés : yeeeeeeeeeeesssss
  • trio de poivrons : of course my dear
  • trio de fleurettes brocolis chou fleur romanesco : râté.

Bon, pas terrible : 4 sur 12. A revoir donc le contenu du congélo. J'arrête là. Y'en 3 pages comme ça. 

Parmi le reste de ce qu'il faut avoir et que j'ai effectivement toujours : les tranches de mangue, les steacks hachés bio, les crevettes à l'huile d'olive, le saumon en filets, les herbes.

Sinon, côté recettes, il y a de quoi s'amuser...

Rendez-vous ici pour les premiers essais.


Fiction : "Incendie chez Ladurée à Paris : malveillance ou auto-sabotage ?"

Le texte qui suit est une fiction et n'engage en rien des informations connues et rééelles.

Alors qu'un incendie ravageait jeudi matin le célèbre magasin et salon de thé Ladurée sur les Champs-Elysées à Paris, en mobilisant pas moins de 120 pompiers et bloquant pour une partie de la journée la célèbre avenue à la circulation, les interrogations ne manquaient pas en matière de cause et de mobile.

Immédiatement, un nom sur toutes les lèvre : Mercotte ! La rivale. Celle qui banalisa le macaron, le faisant rentrer dans les foyers français, non par l'intermédiaire de la célèbre boîte vert pastel, mais par celle de leur robot Kenwood et d'une boîte d'oeufs frais.

Livres après videos, émisssions radio après podcasts, cherchait-elle désormais à s'installer à Paris. Le local laissé vide par Ladurée après l'incendie serait certainement parfait, les clients ayant déjà l'habitude de s'y rendre, en provenance des quatres coins du monde, pour y acquérir les fragiles gâteaux.

Non, trop gros, trop énorme. Mercotte se trouvait d'ailleurs le matin même aux alentours de 4 heures du matin, dans sa cuisine en train de lever ses blancs. C'est twitter qui l'affirme grâce à la géolocalisation.

Qui alors ?

Supposition farfelue mais plausible, et toujours liée à dame Mercotte : l'auto-sabotage et l'arnaque à l'assurance. Ladurée, because of Madame Mercotte égal chiffre d'affaires en méga baisse, hausse du cours du blanc d'oeuf à cause de cette mode stupide qu'elle a lancé en incitant tout le monde à faire ses macarons sous prétexte que c'est facile, malgré une baisse du prix de la main d'oeuvre qualifiée (tout le monde sait faire des macarons, donc plus de candidats, donc moins de rareté, donc baisse des prix) mais qui ne suffit pas à compenser l'érosion de la demande. Déprime des dirigeant. Acte suicidaire tel un appel à l'aide.

Vous noterez que dans les deux hypothèses : c'est la faute de MERCOTTE !

Ladurée incendie
Quoi qu'il en soit, je déclare ici officiellement que le chou à la crème sera le nouveau macaron. Fin d'une tendance. Début d'une époque.

Signé : votre envoyé spécial sur place.


Un Zeste* de bonne humeur dans votre cuisine

Si vous ne l'avez pas encore adopté, je ne peux que vous conseiller de courir chez votre marchand de journaux pour mettre la main, avant qu'il ne soit trop tard, sur le deuxième numéro de Zeste* (le premier en solo...car le numéro 1 fut testé en cadeau d'un magazine de déco).

Et si je vous dis ça, ce n'est pas parce que je suis fière d'en connaître la rédactrice en chef, dont j'ai déjà ici salué les talents au travers de son livre de cuisine 5 sur 5.

C'est en toute objectivité.

Zeste
Zeste, c'est une cuisine accessible et décomplexée comme on l'aime sur ce blog.

Une cuisine pour la famille, les amis, et dossier spécial dans ce numéro : les ados !!! Superbe idée que celle là. Bien faire manger nos ados, tout en respectant leur tropisme gastronomique naturel pour ce qui pourrait relever du junk & fast food, mais revisité de manière plus équilibrée et surtout fait maison !!!

Des idées de grands plats à mettre sur le table pour régaler de grandes tablées de copains sans y passer la journée...ça aussi c'est très moderne et convaincant.

Bref, j'ai adoré. J'espère que vous aimerez aussi.

Zeste parait tous les deux mois. Au boulot pour réaliser les 80 recettes plus sympas les unes que les autres qui sont ici proposées.


Zut, c'était le livre que je voulais écrire

...mais Yael Azoulay m'a prise de court !

Elle écrit et édite (trop fastoche !) "Génération Picard" à paraître au début de l'année 2010 (autant dire qu'il est pas terminé vu que y'a même pas de date précise...).

Et pour ne pas qu'on lui pique l'idée, elle nous fait un teaser du tonnerre dans la lettre Picard (mon mensuel préféré, il va sans dire...) de ce mois-ci.

Mais je suis bonne joueuse, je l'achèterai quand même.


Nespresso recycle

Une initiative intéressante, qu'il me semblait utile de relayer. L'initiative s'appelle "Ecolaboration".

Nespresso nous propose de recycler nos capsules usagées en les portant dans un point de collecte près de chez soi.

Pour savoir où, ce site qui géo-localisera le point de chute le plus proche.

...pour avoir un peu moins mauvaise conscience devant les déchets générés à chaque petite tasse (c'est de l'aluminium quand même....)

Je n'ai pas encore réfléchi au dispositif de collecte que j'allais mettre en place à la maison avant de transporter mes trésors jusqu'au point de collecte....un sujet qui sera très certainement traité sur mon autre blog Lovemum, très bientôt.