Mon rice cooker sait faire...la soupère soupe au chou !
Blogoshops, guirlandes et mamans qui jouent à la poupée...

Celles et ceux qui y ont perdu leur âme...

Thème récurrent sur ce blog, la nostalgie des débuts. Désolée d'être en boucle sur ce sujet...mais puisqu'il me tient à coeur et qu'ici, finalement, c'est chez moi, et que je fais ce que je veux avec mes cheveux...

Au commencement furent quelques pionniers.

C'était il y a 5 ou même 6 ans, peut-être un peu plus.

Ceux-là se jetèrent dans l'aventure sans rien attendre d'autre que le frisson de la découverte, celui des pionniers curieux.

Quelques français exilés aux Amériques leur avait montré le chemin.

Parmi eux, la fameuse Clotilde et son blog-culinaire de petite frenchie tellement hype outre-atlantique. En France, nous eûmes donc Pascale (C'est moi qui l'ai fait) ou Mercotte ou encore Dorian (rare exception masculine dans une blogo culinaire trustée par les nanas).

De fil en aiguille, de Marie-Claire Idées en Scrapbooking, de patrons Citronille en imitation Bonpoint, la blogosphère des mamans-créa-tricoteuses c'est à son tour mise en marche. Un succès phénoménale.

Pendant ce temps, des minettes pas bêtes, s'essayaient au reportage de mode. Quelques bons clichés, un oeil sûr, et les voilà propulsées Gourou des tendances, Garance Doré en tête, désormais en front row de tous les défilés, à côté de la grande Suzy Menkès, c'est tout dire qu'elle est parvenu au sommet du sommet de la pièce montée....

Beaucoup parmi ces pionnières ont vu leur activité se transformer au fil des mois, se professionaliser, au rythme des sollicitations des marques et des organisations qui elles aussi, découvraient la puissance ce nouveau média, le pouvoir de recommandation de ces blogueuses de la première heure à l'audience parfois phénoménale. Fort est de constater, que parmi ces pionnières, peu sont celles qui ont trahi les valeurs de leurs débuts. On les en remercie. La générosité est toujours de mise sur leur blog.

Et puis vinrent toutes les autres. Celles sans véritable autre intention que de "réussir sur le net". Inspirées par la réussite des premières. Objectif : audience ! Objectif : sponsors ! Objectif : heure de gloire.

Et forcément, quand on a cette motivation en tête, on y va pas par quatre chemins, et franchement, souvent, ça se voit !

Tellement intéressé, vendu, payé, soudoyé, que le blog devient une sorte de publi-rédactionnel géant.

J'en veux pour preuve, ce blog au sous-titre plutôt descriptif : "Blog d'une maman parisienne", blog qui a d'ailleurs très longtemps eu son lien privilégié dans ces colonnes.

A sa décharge, e-maman qui anime ce blog est très sollicitée. Des relookings, des biberons, des poussettes, des presse-purée. Elle teste, elle écrit, elle distribue les lots. Une vraie animatrice démonstratrice de qualité, qui écrit plutôt bien d'ailleurs. J'en veux pour preuve, les (trop) rares fois où elle écrit "gratuitement", pour ne rien promouvoir de particulier,  c'est plutôt drôle et bien tourné. La miss est pourtant éthique : quand ses billets sont sponsorisés, elle l'indique dès le titre, bien en gros...et c'est bien. Tout le monde n'a pas cette délicatesse. Et pourtant...que dire ? Ca sent le consumer relationship program à plein nez. On baille. Car e-Maman est enthousiaste, elle aime tout, ses coups de gueule c'est jamais pour les marques et les produits, non jamais. Faudrait pas se fâcher avec ses peutêtre futurs sponsors.

Et voilà un blog plutôt bien parti, transformé en publi-rédac géant. Dommage.

Commentaires